HISTORIQUE:

CLCa _ Diana Cardas architecte est la suite du bureau CÔTÉ LEAHY CARDAS architectes, une agence réputée d’architectes qui a contribué à la restauration et au renouveau urbain de Québec. A la barre de l’agence se retrouve aujourd’hui Diana CARDAS, architecte ayant œuvré à Paris et en Roumanie avant de s’établir au Canada et chargée de cours à l’École d’architecture de l’Université Laval.

Fondé en 1982, la firme se distingue par l’implication de ses patrons dans chaque mandat qui lui est confié et par l’importance qu’elle accorde à chacune de ses réalisations. D’abord axée sur la mise en valeur du patrimoine bâti et sur l’intégration urbaine en quartier anciens, la pratique de l’agence s’est par la suite élargie aux domaines suivants:

  • Institutionnels: les bibliothèques de Neuville (en cours), Fernand-Dumont, Monique-Corriveau *; Espace 400*, le Musée de l’Amérique Française, le Centre Culturel Canadien à Paris, la Maison des étudiants canadiens à Paris
  • Sportifs: le Centre sportif Marc-Simoneau (aréna et soccer)*, la Piscine Giffard *, le Complexe de Soccer au CESM (finaliste concours), le complexe multisport La Fonderie de Gatineau, le chalet de golf de Mont-Orford
  • Commerciaux: différents projets aux Galeries de la Capitale, Place Fleur de Lys et aux Galeries de la Canardière à Québec, au Carrefour de l’Estrie à Sherbrooke
  • Hospitalier: Institut Universitaire en santé mentale de Québec
  • Résidentiel: le Quai 107, le Port-Dauphin, les Maison de Beaucours à Québec
  • Récréo-touristiques: Le Mont Tremblant, le Mont Sainte-Anne
  • Hôtelier: Marriott Couryard Québec (Lebourgneuf), les hôtels Marriott de Ville Saint-Laurent et de Québec, le Manoir Victoria et l’hôtel du Vieux-Québec
  • Industriel: les usines Atoka, Tilton, Technoprofil
  • Plans d’ensemble: l’ensemble résidentiel Du Vallon et le projet d’aménagement du boulevard Laurier à Québec, projets domiciliaires au Mont Sainte-Anne et Mont Orford.
* projets en consortium

Ayant réalisé divers projets dans plusieurs régions du Québec, l’agence a œuvré également aux États-Unis, soit dans les états de Washington et de New-York; ainsi qu’en France, soit à Paris (7ième et 15ième arrondissements), dans le département du Var (Château-Routas) en plus de produire l’étude architecturale du château de Ripaille (Thonon-les-Bains) en vue de sa restauration.
Nous travaillons sur des projets de différentes tailles et complexités, allant de maison uni-familiales jusqu’à des bâtiments complexes de grande taille, comme l’Hôtel Marriott Courtyard & Residence Inn, Ville Saint-Laurent (2005, $28M, Urgo properties), l’agrandissement des Galeries de la Capitale à Québec (2010, $17M, Redcliff), Centre sportif Giffard (2010-2012, $44M, Ville de Québec).

RECONNAISSANCE:

Au cours des dernières années, le bureau a acquis une reconnaissance pour ses réalisations contemporaines: que ce soit grâce au Pavillon Espace 400e (gagnant de deux prix d’excellence de l’Ordre des architectes du Québec, ainsi que du prix spécial du jury, Mérites d’architecture de la Ville de Québec, du Prix d’Excellence de la construction en acier CISC-ICCA et de la Mention Contech en Développement durable; projet publié dans la revue Architectural Record – juin 2009) ou au projets gagnants des concours Saint-Roch Technoculture (avec André Dubois, artiste en arts visuels) et Paysages suspendus, le nom de CÔTÉ LEAHY CARDAS architectes est rendu synonyme d’audace. Plusieurs autres prix se sont ajoutés dans les derniers 3 ans: l’hôtel Marriott Courtyard, l’église unie Chalmers-Wesley, l’aréna de Beauport, la piscine Giffard, la bibliothèque Monique-Corriveau.

En 2011, Côté Leahy Cardas a été choisi finaliste pour le concours du Complexe de Soccer au CESM. Notre bureau, en consortium avec David Adjaye Associates (Londres) a aussi été choisi pour participer à la première phase du concours international d’architecture pour l’agrandissement du Musée National des Beaux-Arts du Québec.

Présentement, nous travaillons sur des nouveau projets de bibliothèque et de rénovation – restauration.

VALEURS:

  • Préserver notre passé et construire notre présent, pour transmettre un héritage fort et durable, où chaque époque s’assume et s’exprime avec fierté.
  • Harmoniser les qualités plastiques formelles avec ceux des espaces sensibles aux besoins et à l’environnement.
  • Créer, pousser toujours la réflexion, questionner, se questionner, sortir de la zone de confort, ouvrir des possibilités.